Archives du mot-clé police

USA : des skimmeurs piégés par la police

Via KrebsOnSecurity :

A Redlands en Californie des policiers ont choisi de placer un mouchard GPS sur un skimmeur découvert dans une borne de station service.
Dès le lendemain, via un outil de tracking de la police, ils découvrent que le skimmeur se déplace. En suivant le signal ils ont pu interpeller des suspects qui détenaient alors plusieurs skimmeurs.

D’après 3VR, une société spécialisée dans la surveillance et qui a vraisemblablement fourni le service au département de police, les policiers de Redlands auraient pu faire 139 arrestations grâce à l’utilisation de trackeurs GPS, pas seulement sur des cas de skimmming mais pour des vols de voiture, de pharmacie, de vélos, de laptop, de courrier… (?)

La police japonaise recherche un hacker (ou un truc qui ressemble)

Via Network World :

Par le passé on a déjà vu des annonces pour embaucher des hackers.

Cette fois c’est la police japonaise qui recherche un hacker non pas pour l’embaucher mais pour l’arrêter dans le cadre d’une affaire où la police a merdé (ils ont arrêté des personnes innocentes dont les machines infectées servaient de relais pour poster des messages sur des forums).

Les caractéristiques du pirate sont pour le moins précises : une personne sachant coder en C#, qui sait utiliser un Syberian Post Office pour poster anonymement sur Internet (où ont-ils trouvé ce terme ?), qui sait surfer sur Internet sans laisser de traces (wooooo !! mad skills !!!) et qui a créé un exécutable nommé iesys.exe (lol)

Bref une tentative désespérée pour retrouver l’auteur du crime, grosse récompense à l’appui.

Ça fait d’autant plus rire que le pirate n’a pas l’air de casser 3 pates à un canard.

edit : réécriture de l’article

Plainte contre la police de Manchester

Une plainte a été déposé contre la police de Manchester par le Information Commissioner Office a hauteur de 120 000 £ car les officiers du département utilise des clés non cryptées pour récupérer les informations qu’ils emmènent à la maison.

Le soucis étant qu’il y a déjà eu 2 grosses fuite d’informations en 2010 et 2011 de dossiers sensibles.

Moralité, ne faîtes pas d’heures sup 🙂

La police néerlandaise s’introduit dans des hidden-services TOR

Via tor-talk :

Dans le cadre d’une opération contre la pédopornographie en ligne, il semble que la police néerlandaise ait lancée des cyber-attaques sur des hidden-services TOR hébergeant ce type de contenu afin de les désanonymiser.

Le système de hidden-services TOR permet de créer des sites Internet sans qu’on puisse en déterminer leur véritable adresse IP. C’est généralement sans compter sur les failles des serveurs web et des applications web ou sur leur excès de verbosité.
Bien que l’article cité n’entre pas dans les détails des techniques employées, on peut deviner que dans certains cas des vrais techniques de hacks aient été employées pour par exemple récupérer un shell distant…

Le leader des devs TOR rappellent que ces attaques sont strictement dirigés vers les applis web utilisées et ne remettent pas en cause la sécurité de TOR en lui-même.