Archives du mot-clé P2P / Piratage

MediaFire : des fichiers bloqués par erreur pour raison de copyright

Vu sur NakedSecurity (Sophos) :

Différentes personnes dont l’auteur(e) du blog d’analyse de malware Contagio ont vu leur compte MediaFire (plateforme d’hébergement de fichier) bloqué pour raison de violation de copyright (ce cher DMCA).

Cela peut arriver sauf que les fichiers en question n’étaient pas copyrightés : il s’agit d’une collection de malwares en tout genre et on imagine pas leurs auteurs réclamer leurs droits sur ces fichiers :p

La raison ? L’intégration dans MediaFire d’un système de recherche de contenu copyrightés baptisée LeakSearch développé par… une société française nommée LeakID qui a notamment travaillé avec MediaDefender (s’appeler Leak… et bosser pour MediaDefender il y a comme de l’ironie).

Il semblerait que leur système se base uniquement sur les noms de fichiers et n’est pas sans provoquer quelques faux positifs.
MediaFire ainsi que de nombreuses plateformes d’hébergement de contenu cherchent à intégrer ce genre d’outils à leur système pour ne pas terminer comme MegaUpload (qui remonte la corde ces derniers temps) mais ça donne parfois des surprises.

Tout récemment une vidéo YouTube de Michelle Obama pour la Convention Démocrate a été supprimée par erreur par un de ces outils de vérification.

Affaire Demonoid : Anonymous riposte

Via ZDNet :

Suite au démantèlement de Demonoid, les Anonymous ont répliqués en cyber-bombardant plusieurs sites nationaux ukrainiens à savoir :
* Le National Television and Radio Broadcasting Council of Ukraine (semble être l’équivalent de notre CSA)
* La Ukrainian Agency for Copyright and Related Rights (L’agence ukrainienne chargée de la défense des ayants droits)
* La Ukrainian Anti-Piracy Association (l’équivalent de la MPAA aux USA)

Ces sites ont été tango-down avant de refaire surface.

Demonoid busté

Alors que Demonoid, une des plus importante communauté BitTorrent existante, était sous le feu d’une attaque DDoS ces derniers temps, un autre coup dur leur tombe dessus : leurs serveurs basés en Ukraine ont été saisis par les autorités.

D’après l’article de TorrentFreak, cette action menée par les autorités coïncide avec la visite du Ministre de l’Intérieur ukrainien aux USA.
Demonoid aurait alors été offert sur un plateau aux lobbys américains, probablement comme gage de bonne fois…
A noter que les administrateurs du site n’ont subit aucune action en justice ni arrestation.

AnonTorrent alpha

Mettre en ligne un torrent de façon anonyme est compliqué puisque l’opération implique que les autres peers se connectent sur vous pour télécharger la ressource.
C’est donc impossible via Tor (par exemple) qui ne laisse passer que les connexions sortantes.

Mais AnonTorrent propose un concept basé sur Tor qui vous permettra de créer votre torrent de façon anonyme.
Vous envoyez votre torrent vers le hidden service de AnonTorrent (donc anonymement) et ce dernier se charge de publier publiquement (non anonymement) le torrent à votre place.

Combien de temps avant que l’admin, membre du Parti Pirate tchèque, voit débarquer les bleus ? :p

Boxopus : Le site qui télécharge un torrent sur votre Dropbox

Via TorrentFreak :

Télécharger un torrent sans laisser voir son adresse IP et sans utiliser autre chose que votre navigateur… c’est maintenant possible.

Le service Boxopus exploite l’API de Dropbox pour télécharger les .torrent que vous lui soumettez vers votre compte Dropbox.
Du coup seul l’IP de Boxopus apparait sur le tracker et vous n’avez pas à laisser votre client BitTorrent ouvert.

Les questions que l’on peut se poser sont est-ce que Boxopus seed un peu, est-ce que Dropbox va accepter de voir potentiellement sa bande passante pillée à cause d’un site tiers et est-ce que Boxopus tiendra face à la RIAA et compagnie ?

A suivre. Pour le moment il est sûr que certains vont se gaver :p

Google Transparency Report et piratage

A son outil Government requests, Google apporte la version entreprises qui permet de connaître le nombre de demandes de censure émises par des sociétés au nom principalement de la loi DMCA, qui a fait ces demandes et sur quel domaine elles-portent.

Évidemment la quantité de demandes dépasse largement celles des gouvernements. Ça donne aussi une idée de qui va se faire botter le cul par la justice dans un futur proche 😀