Archives du mot-clé Législation / Justice / Enquête

Silk Road : 6 ans de prison aussi pour l’agent des services secrets

Dans le démantèlement de Silk Road, deux agents gouvernementaux avaient cru bon de se servir dans l’argent sale généré par l’ex-site web de vente de stupéfiants.

Carl Force, l’agent de la DEA a écopé d’une peine de 6 ans de prison et maintenant c’est son collègue des services secrets, Shaun Bridges, qui écope de la même peine pour avoir dérobé l’équivalent en Bitcoins de 820 000 dollars US.

Le hacker russe de Global Payments plaide coupable

Via SC Magazine :

Vladimir Drinkman, un hacker russe impliqué dans le vol de 1.5 million de numéros de cartes de crédit via l’intrusion dans les serveurs de Global Payments, et qui avait été extradé aux USA a plaidé coupable pour des accusations de conspiration, intrusion informatique et fraude bancaire.

D’après un vieil article de Brian Krebs, Vladimir Drinkman faisait parti d’un gang mené par nul autre qu’Albert Gonzalez à l’origine du hack de TJX.
Gonzalez purge une peine de 20 ans de prison pour le vol de 90 millions de numéros de cartes bancaires.

Vladimir Drinkman risque lui une peine maximale de 30 ans de prison.

Mt. Gox : Karpeles poursuivit en justice pour détournement d’argent

Via ZDNet :

La justice japonaise dispose d’un nouveau mandat contre Mark Karpeles, le patron de l’ex bourse d’échange de Bitcoins Mt. Gox.
Karpeles est en effet accusé d’avoir détourné environ 2.6 millions de dollars US.

Le mois dernier, il a été accusé de falsifier les enregistrements de transactions sur le système informatique de Mt. Gox.

Spamhauss : jugement rendu pour le pirate qui avait lancé le DDoS

Via V3 :

Le jeune britannique arrêté en 2013 qui avait lancé une large attaque DDoS contre Spamhauss a finalement été jugée.

Connu sous le pseudo Narko, Seth Nolan McDonagh, avait déjà plaidé coupable mais en raison de son age le jugement a attendu 2 ans qu’il obtienne la majorité.
Il a été découvert qu’il vendait des services de DDoS. Les enquêteurs ont trouvé 70.000£ (pas loin de 100.000 euros) en cash ainsi que des milliers d’informations bancaires chez lui.

Il a été condamné à 240 heures de travaux d’intérêt général.

Silk Road : deux policiers se sont servis dans la caisse et plus encore

Via NYTimes, TheRegister, Wired :

Une enquête interne dans l’affaire Silk Road a révélé que deux agents (un membre de la DEA, un autre des services secrets) qui travaillaient sur l’enquête ont profité de l’ex site de vente de drogue pour arrondir grassement les fins de mois.

Le plus « clean » des deux, Shaun Bridges, agent secret, a profité de son entretien avec Curtis Green aka FriendlyChemist (qu’ils avaient fait passer pour mort car l’agent se présentait comme étant un hitman sur le site et Curtis était devenu persona non grata aux yeux de Dread Pirate Roberts) pour récupérer des accès sur le site et détourner l’équivalent de 800.000$ en Bitcoins transférés vers des comptes dans l’objectif de blanchir l’argent…

Mais la médaille revient à Carl Force, agent spécial du DEA très impliqué dans l’enquête Silk Road puisqu’il était une taupe sur le site.
De part son rôle de sous-marin il profitait déjà de sa relation avec DPR pour toucher de l’argent qu’il conservait pour lui au lieu de le rendre à la justice (il pensait sans doute que double-agent signifie double-salaire 😀 )

Plus fort encore il a monnayé des informations de la justice, d’abord fausses pour faire parler DPR, puis petit à petit des informations provenant vraiment du dossier qu’il échangeait via mail chiffré empêchant ainsi à ses supérieurs de lire les communications !
Tant qu’à profiter de la poule aux œufs d’or il a créé d’autres comptes sur le site pour faire chanter DPR via les informations auxquelles il avait accès et sous le pseudo Death From Above il menaçait DPR de mort pour son implication dans la disparition de Curtis

Résultat : blanchiment d’argent, obstruction à l’enquête, fraude, conflit d’intérêts… la totale.

Silk Road 1 avait été victime d’extorsion

Via ZDNet :

Nouvelles révélations dans le cadre du procès de Silk Road 1 : via les communications récupérées sur les machines de Ulbricht, il a été découvert que Silk Road a été victime d’extorsion, une fois suite à la découverte d’une faille sur le site et une autre fois pour des menaces de DDoS.
L’admin avait alors payé les sommes demandées.