Archives du mot-clé Italie

Hacking Team piraté, 400Go de données fuitées

Via HN, CSO, The Gardian :

La n3wS qui envoie du lourd c’est le piratage de la société italienne Hacking Team connue pour vendre des malwares de mise sous surveillance aux plus offrants comme des gouvernements et autres agences de renseignement.

Si jusqu’à présent l’entreprise avait nié vendre ses services à certains régimes politiques répressifs, les documents leakés par des mystérieux hackers qui ont entre autres pris le contrôle du compte Twitter de l’entreprise (renommé temporairement HackedTeam) semblent prouver le contraire : des contrats auraient été fait avec le Soudan ou l’Ethiopie. Cela irait même à l’encontre de la législation italienne…

Un autre document leaké montre que l’entreprise s’était réjoui de voir Gamma, une entreprise vendant des services similaires, se faire pirater, les considérant comme des n00bs… ironie quand tu nous tiens !

L’entreprise italienne a pu reprendre le contrôle de son compte Twitter et n’a pas encore fait d’annonce officielle sur le sujet.

EDIT: adresse du fichier torrent

US : La DEA et l’armée ont acheté des malwares à l’entreprise Hacking Team

Via ArsTechnica, Motherboard :

Une enquête a révélé que la DEA et l’Armée US ont acheté pour plus d’un millions de dollars de joujous informatique auprès de l’entreprise italienne Hacking Team déjà mentionnée sur notre site.
Cette entreprise vend notamment un trojan baptisé RCS disposant de différentes capacités d’espionnage et d’interception de communications.

L’achat s’est fait par le biais d’une société US baptisée Cicom qui (étrangement) aurait ses locaux aux même endroits que ceux d’Hacking Team aux USA dans le Maryland.
Pour l’année fiscale 2012 Cicom aurait généré 3 million de dollars de revenus avec seulement 3 employés… Ça semble bizarre, enfin on dit ça, on dit rien 😀

Les défenseurs des libertés s’inquiètent de cette mode des forces de l’ordre et de la justice à vouloir pirater les machines de suspects pour les surveiller et surtout le manque de contrôle (bref les dérives) autour de l’utilisation de ces joujous qui risquent tôt ou tard de se retrouver dans les mains de policiers non formés ou utilisés pour de la surveillance… plus personnelle.

Analyse des jouets de HackingTeam

osxreverser, la personne derrière le site reverse.put.as a mis en ligne une présentation PDF dans laquelle il est attaqué aux différents outils maison de la société italienne HackingTeam connue pour vendre ses services de surveillance aux gouvernements les plus offrants.

Il a aussi été découvert récemment que l’entreprise développe des malwares pour smartphones qu’elle vend aux forces de l’ordre.

Anonymous s’en prend à la cyber-police italienne

Via TheRegister, BBC et Le Figaro :

Dans le cadre de AntiSec, le groupe Anonymous a reçu des fichiers qui ont été récupérés sur des machines de la CNAIPIC (Centro Nazionale Anticrimine Informatico per la Protezione delle Infrastrutture Critiche), la cyber-police de l’Internet italien.

Seules deux archives (27 et 60 mo) avec des documents leakés ont été mis à disposition sur la toile pour le moment. Le total des données récupérées serait de 8Go.