Firejail : une sandbox pour Linux

Quand on pense sandbox sous Linux on pense éventuellement à Limon, Qubes ou de l’instrumentation de Qemu/VirtualBox/VMWare… quitte à sortir un peu du sujet.

Firejail est une sandbox qui peut s’utiliser à la fois pour déterminer le fonctionnement d’un programme (donc plus comme Limon) mais aussi plus simplement pour restreindre le fonctionnement d’une application légitime et réduire l’impact dans le cas d’une éventuelle exploitation (donc plus comme Qubes).

Une double vision qui devrait plaire aux utilisateurs experts comme aux novices. D’autant plus qu’un utilitaire nommé Firetools permet de lancer facilement des applications en sandbox.

Firejail se base sur les Linux namespaces, un mécanisme apparu sur le kernel Linux 3.8.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *