L’Allemagne a aidé la NSA à surveiller des entreprises européennes dont EADS

 
D’après des documents récupérés par Der Spiegel, le Bundesnachrichtendienst (BND, les renseignements allemands) ont aidé la NSA à surveiller des politiciens et entreprises européennes, parfois même allemandes !

Les deux services ont une entente d’échange d’informations et de coups de mains qui fait que la NSA pouvait passer certaines informations comme des adresses IP, emails, numéros de téléphones et le BND retournait alors les informations dont il disposait liés à ces adresses.

Ça parait vraisemblable que le BND vérifie chaque identité trouvée derrière les informations demandées pour être sûr de ne pas divulguer d’informations sensibles… mais il n’en est rien.
En 2008 déjà le service se rend compte qu’il viole des lois nationales en fournissant des informations qu’il ne devrait pas.
Du coup en 2013, quand Edward Snowden révèle les systèmes de surveillance à grande échelle mis en place par la NSA, les incompétents du BND se disent que ce serait peut être mieux de regarder les identités qu’ils ont ainsi offerts jusqu’à présent à la NSA.

Il s’avère qu’ils ont ainsi dévoilés des informations sur 2000 personnes ou entités qui étaient sensibles au niveau européen (EADS) voire même national (politiques allemands).
Le BND n’a même pas jugé utile de prévenir la Chancelière… Ils avaient trop peur de se faire couper les tuyaux de la NSA.

Une enquête a finalement révélé que le nombre d’entités sensibles serait plus proche de 40.000 que de 2.000.
Çà sent le chomage pour certaines personnes du BND :p

2 réflexions au sujet de « L’Allemagne a aidé la NSA à surveiller des entreprises européennes dont EADS »

Les commentaires sont fermés.