Vivaldi : le nouveau browser qui poutre ?

Un nouveau navigateur ? A quoi bon ? Sous Blink (Webkit) en plus ?

C’est sûr que la nouvelle ne semble pas très attirante, pourtant d’après Ars Technica ce navigateur pourrait bien attirer les anciens fans du navigateur Opera (v12) qui se lamentent depuis de ne pas disposer d’un navigateur disposant de fonctionnalités avancées.

En effet depuis qu’Opera Software a abandonné son propre moteur de rendu pour utiliser celui de Chrome, le retour des anciennes fonctionnalités se fait à très faible vitesse et les fonctionnalités dites « power user » ne font visiblement pas partie des plans d’Opera.

Derrière Vivaldi on retrouve justement l’ancien PDG d’Opera qui a probablement gardé sa vision de ce que doit être un navigateur.