NSA : un état des lieux de leurs capacités de déchiffrement

Via Der Spiegel et NEXTINpact :

Dans un article co-écrit par Jacob Appelbaum (Tor), Christian Grothoff (GNUnet), Andy Müller-Maguhn (CCC) et des journalistes en relation avec Edward Snowden, on en apprend plus sur les capacités de cryptanalyse de la NSA.
Certes le document sur lequel se base l’article, un document interne de la NSA leaké par Snowden, date de 2012 mais donne un bon état des lieux des logiciels et techniques sur lesquels la NSA se casse toujours les dents.

Ainsi PGP, TrueCrypt, Tor et le protocole de VoIP ZRTP (utilisé par Zfone et Jitsi) sont des casses têtes pour la NSA.
Ce qui est plus effrayant c’est que la NSA indique avoir quelques succès à casser du SSH pouvant ainsi récupérer usernames et passwords… Comme les détails ne sont pas présents dans le document interne cette information est évidemment à prendre avec des pincettes.

Mais on n’est pas à l’abri que la NSA ait fait des avancées significatives sur certaines protocoles…

PS: le document fait aussi référence à CSpace mais à ma connaissance ça fait des années que ce soft est abandonné.

Une réflexion au sujet de « NSA : un état des lieux de leurs capacités de déchiffrement »

Les commentaires sont fermés.