Le GCHQ espionne l’Internet depuis Oman

TheRegister a pu mettre la main sur des documents montrant que le GCHQ dispose d’une base secrète dont le nom de code est CIRCUIT à Seeb en Oman (à côté des Emirats) où il peut en toute tranquillité espionner le trafic Internet sur 9 câbles sous-marins.

Cette position stratégique permet de surveiller notamment les communications de l’Iraq, l’Iran, le Pakistan, etc. Le tout avec un accord du gouvernement d’Oman.

Le document révèle aussi que les grosses boîtes de télécoms britanniques comme BT et Vodafone travaillent main dans la main avec le GCHQ (moyennant finance) pour mettre en place l’infrastructure nécessaire à la mise en surveillance de ces câbles (et donc de ces propres clients).
Pire : certaines boîtes sous-traitantes sont payées pour installer le matos de surveillance sans en informer la compagnie qui gère l’infrastructure réseau.