À la rencontre de badBIOS

L’expert en sécurité Dragos Ruiu a découvert un malware d’une sophistication peu commune. Le programme infecterait le BIOS à travers d’une clé USB et serait particulièrement difficile à supprimer.

Apparemment le virus force les machines à démarrer sur le disque principal et arrive à communiquer avec les autres machines du réseau malgré la désactivation du Wi-Fi, de l’Ethernet ou du Bluetooth. Apparemment le malware résisterait également à une réinitialisation complète de la machine (même du firmware).

Tous les éléments ne sont pas encore connus quant au détails du fonctionnement de badBIOS mais ce qui est sûr c’est qu’il est capable d’infecter des machines utilisant Windows, Mac OS X, Linux ou BSD.

Plus d’informations sur Ars Technica.

6 réflexions au sujet de « À la rencontre de badBIOS »

  1. J’ai pas le lien sous la main mais sur /r/sysadmin il était dit (et plus ou moins prouvé) que c’était un fake.

  2. Une communication via hyper fréquence, une infection via le bas niveau système de l’usb … si ce n’est pas un hoax c’est énorme!

    A suivre …

Les commentaires sont fermés.