Entretien avec un hacktiviste anti-Assad

A lire sur le Washington Post :

Dans la cyber-guerre entre les pros et les anti Assad, on entend plus souvent parler du SEA, l’Armée Electronique Syrienne.

Mais il existe bien sûr des hackers qui se rangent du côté des rebelles comme ce Oliver Tucket qui avait pris le contrôle de syrgov.sy et était parvenu à récupérer des documents sensibles.