PRISM : Quand la police réclame directement les mots de passe

Via CNet :

Des sources anonymes en relation avec de grandes sociétés d’Internet ont révélé que au delà des demandes de récoltes de données liées à PRISM, il était courant que les fédéraux fassent une demande pour obtenir directement les mots de passe des utilisateurs d’un service, qu’ils soient en clair ou hashés (auquel cas ils réclament aussi l’algo utilisé et le salt associé au mdp).

Et même si votre pass est suffisamment fort (dépasse les 8 caractères et contient des caractères spéciaux) et que l’algo utilisé est assez gourmand en calcul pour les embêter, alors rien d’indique que des backdoors ou des passloggers n’aient pas été mis en place comme on a pu le voir avec Microsoft

Quand le FBI veut des backdoors… il finit par les obtenir 😐