Violation de licence Samsung vers la GPL

Vu sur HN :

Sur la mailing list de gpl-violations.org ils doivent plutôt parler d’entreprises qui réutilisent du code sous licence libre dans de l’équipement propriétaire (style Busybox) et qui ne rende de compte à personne.
Mais là, le cas est pour le moins particulier : un développeur a récupérer un code propriétaire de Samsung qui avait été leaké, a retiré les copyrights de l’entreprise et mis une licence GPL par dessus (lulwhat ?).

Une réflexion au sujet de « Violation de licence Samsung vers la GPL »

Les commentaires sont fermés.