Le New York Times piraté et espionné par des hackers chinois

Le célèbre journal The New York Times a révélé avoir été victime d’attaques ciblées en provenance de la Chine comme l’avait été le journal Bloomberg News l’année d’avant.

Dans un article de 4 pages, on apprend que les attaques ont suivi la publication d’un article du NYT (le 25 octobre) traitant de la fortune accumulée par les proches du premier ministre chinois.

Qu’est-ce que les hackers cherchaient ? Visiblement à obtenir les communications électroniques de David Barboza, le chef du bureau de Shanghai du NYT sans doute dans l’espoir de retrouver les sources à l’origine de cette information.

Le journal s’est entouré de hackers afin de pouvoir traquer l’activité des pirates et retirer les nombreuses portes dérobées placées sur les machines de journalistes.
Les machines pourtant équipées de l’antivirus Symantec ont échouées globalement à avertir de la présence de malwares (seulement 1 sur 45 a été détecté) prouvant une fois de plus inefficacité des bases de signature dans ce type d’attaques.

La boîte embauché par le NYT pour les investigations numériques n’est autre que Mandiant. On peut donc espérer voir d’ici quelque temps un rapport public sur ces attaques.