Un bot utilise Google Docs pour accéder à son C&C

Vu chez Symantec :

L’auteur de Backdoor.Makadocs a trouvé une parade pour que ses bots ne se connectent pas directement à son C&C et par conséquent qu’une communication suspecte soit détectée par un soft de sécurité.
A la place le bot fait passer les requêtes à traver le Google Viewer qui fait office de proxy. Et le pare-feu… he suspects nothing.