6 ans de probation pour Cosmo

Cosmo, le hacker membre de UGNazi dont on avait relayé l’interview par Wired, a plaidé coupable aux accusations portées contre lui et écope de 6 ans de probation.

Le pro du social-engineering est surtout condamné à ne pas accéder à Internet pendant sa période de probation ou alors sous étroite surveillance et en devant divulguer les identifiants qu’il utiliserait.
Il risque de trouver le temps long…