Flame, un ver codé par la NSA ?

A lire l’article d’ArsTechnica c’est l’une des idées qui nous vient à l’esprit.

Le ver utilise en effet des faiblesses cryptographiques de l’algorithme MD5 pour la génération de collisions.
Même si plusieurs études publiques ont été réalisées pour mettre à mal ce système de hachage, les cryptographes qui ont analysés Flame sont près à parier que parmi les contributeurs de Flame se cache des cryptographes ou des mathématiciens talentueux…

Et en imaginant que Flame vient des US, où se trouvent les meilleurs cryptographes ?

3 réflexions au sujet de « Flame, un ver codé par la NSA ? »

  1. d’après des sources qui souhaitent conserver l’anonymat et obtenues par le washingtonpost, les même auteurs de Stuxnet se cachent derrière Flame (comprendre US + Israel)
    L’emploi de la NSA est aussi discuté mais aucune affirmation officielle et non-anonyme n’a été faite :
    http://www.washingtonpost.com/world/national-security/us-israel-developed-computer-virus-to-slow-iranian-nuclear-efforts-officials-say/2012/06/19/gJQA6xBPoV_story.html

    En même temps, avouer mettrait le gov américain dans l’illégalité vis à vis de Microsoft. Qui plus est on ne connais pas la réaction de l’Iran face à tout ça…

Les commentaires sont fermés.