Le code de VMWare dans la nature

A l’origine, seul un fichier semblait avoir fuité du code du logiciel de virtualisation VMware dixit la société éditrice.

Mais il n’aura pas fallu longtemps avant que le pirate Hardcore Charlie se revendiquant d’Anonymous poste un screenshot laissant supposer que la totalité du code a été volée (environ 300Mo).
Le hacker ajoute qu’il n’a pas trouvé le code source sur les serveurs de VMware… mais sur les réseaux de sociétés chinoise, en particulier la CEIEC (China Electronics Import & Export Corporation). De quoi mettre le feu aux poudres.

La réponse de VMware sur ce leak ?

The fact that the source code may have been publicly shared does not necessarily mean that there is any increased risk to VMware customers

Comme d’habitude, on prétend qu’il n’y a rien de grave… jusqu’à ce que le drame arrive, loi de Murphy oblige.

Finalement, ce sont des mails internes à la société et datant de 2005 qui ont fait sur apparition sur la toile, toujours à l’initiative de l’énigmatique Hardcore Charlie.

Sur ce même pastebin on trouve aussi des notes de synthèse faites par le gouvernement chinois sur les opérations US en Afghanistan.

source : TheHackerNews
Edit: TheInquirer a eu un entretien avec Hardcore Charlie et a quelques infos supplémentaires sur l’affaire.

Leacked Leacke Vmware is massive 😀

Une réflexion au sujet de « Le code de VMWare dans la nature »

Les commentaires sont fermés.