La french touch sniffe les rosbeefs

L’ex secrétaire d’État à l’Intérieur d’Angleterre David Blunkett a peut-être gaffé en indiquant que la France avait été capable d’intercepter des communications du gouvernement britannique.

En effet dans l’affaire des réfugiés de Sangatte, Sarkozy a indiqué qu’il connaissait par avance la conclusion du secrétaire d’état anglais.

Interrogé à ce sujet il aurait rétorqué que « Il faudrait peut-être chiffrer les emails que vous envoyez à votre ambassade à Paris ».

Source : Security Watchdog