USA : Un hacker sur 4 serait un Huggy les bons tuyaux

Le FBI aurait fréquemment recours à des informateurs dans le milieu hacker, généralement des hackers arrêtés à qui on promet une réduction de peine en échange de quelques services.
Le procédé n’est pas nouveau et on se souvient encore de l’affaire Albert Gonzalez qui après avoir bossé pour le FBI était finalement retourné au cybercrime et la fraude bancaire…

Mais d’après Eric Corley de 2600 magazine, il y aura 1 hacker sur 4 qui serait informateur du FBI aux USA…

Ça parait beaucoup et qui plus est ça peut faire des taupes dans les deux milieux…

Source : TheGuardian