DSK a rencontré Weev

L’idée d’une telle rencontre parait complètement surréaliste pourtant d’après le New York Post, elle aurait bien eu lieu.

Pour ceux qui lisent régulièrement FD, inutile de présenter ce troll vivant sujet à de nombreuses controverses.
Pour les autres, peut-être que l’incident Goatse Security / AT&T leur rappellera quelque chose…

Quoiqu’il en soit il aurait rencontré l’ex patron du FMI dans l’immeuble où il est sensé être enfermé secrètement… du coup c’est raté.
A moins que tout ça soit encore un troll de Weev

Une réflexion au sujet de « DSK a rencontré Weev »

  1. Un article en français du Figaro :
    http://www.lefigaro.fr/international/2011/05/22/01003-20110522ARTFIG00238-dskapres-l-epreuve-de-la-prison-la-traque-mediatique.php

    extrait :
    L’un des locataires forcés de l’Empire Building est un certain Andrew Auernheimer, 26 ans, hacker accusé d’une gigantesque fraude informatique au détriment d’ATT. Les reporters d’«investigation» du New York Post, alimentés en informations par les policiers, ont réussi à lui parler. Le jeune homme s’est vanté d’avoir accueilli le prévenu français au sein du quatrième étage de l’Empire Building, où vivent huit autres prévenus. Un étage qu’il a décrit comme étant un sympathique «Breakfast Club». L’ancien ministre français est apparu à Mr. Auernheimer comme un «OK guy» (un «type cool», dirait-on dans notre franglais), un homme qui aurait été «mal jugé» par l’opinion publique américaine, dans une affaire «où il y a beaucoup de choses qu’on ne sait pas». Les propos du hacker à l’égard de DSK étaient empreints d’une forme de respect. Il est vrai que le montant de sa caution (50.000 dollars) ne le fait pas jouer dans la même cour que celle de l’ancien patron du FMI (6 millions au total).

    Évidente est la jouissance du New York Post à faire, dans un article, «défendre» DSK par un jeune escroc…

Les commentaires sont fermés.