Mass pwnage reloaded

L’attaque du « Jerusalem Post » n’est qu’une partie d’une attaque de masse visant un système d’ADS tournant sous IIS/ASP.NET.
Environ 100000 pages web auraient en effet été infectées par l’exploitation d’une faille SQL infectant un javascript malicieux.
Cette attaque massive aurait pour origine une seule machine située en Chine.

Origine de l’article :
http://www.theregister.co.uk/2010/06/09/mass_webpage_attack/