Hadopi 2 : surveillance des mails

On marche sur la tête… Le ministère souhaiterait que les personnes s’échangeant des fichiers copyrightés par le biais de conversations mails (donc privées) soit tout aussi punissables que ceux utilisant des logiciels de P2P public.

Une question persiste : comment vérifier qu’un mail est utilisé à des fins de piratage sans casser son caractère privé ?

Ils vont bien être foutu de nous trouver un principe à la con 😐 En attendant GPG reste votre meilleur amis pour échapper aux grandes noreilles :p

Origine de l’article :
http://www.pcinpact.com/actu/news/51877-hadopi-franck-riester-lionel-tardy.htm