En Australie le Web aussi a une odeur de grillé

Alors que l’Australie se fait tirer l’oreille dans le dernier rapport de Reporters Sans Frontières concernant le libre accès à l’information sur Internet, le gouvernement a rajouté à sa liste noire des sites Internet certaines pages de Wikileaks.

Cetted écouverte a été rendu publique grace à un hacktiviste qui a déposé une requête auprès de l’ACMA (l’autorité de régulation des télécommunications dont le rôle semble plus technique… ça ne correspond pas à notre CNIL) pour rendre publique une procédure de filtrage en stade de projet….

voir aussi :
http://en.wikipedia.org/wiki/Australian_Communications_and_Media_Authority

Origine de l’article :
http://www.ecrans.fr/L-Australie-veut-filtrer-en-toute,6676.html

Une réflexion au sujet de « En Australie le Web aussi a une odeur de grillé »

Les commentaires sont fermés.