Twittack

Révélation suite aux hacks des profils Twitter de Britney Spears et de Barak Obama…
Le pirate avait réussi à brute forcer le compte d’un des admins sur le site, le mdp s’est révélé être « happyness ».
Il faut dire que le site n’a pas vraiment de règles de sécurité des mdp, pas de vérification de leur « force » ni de protection anti-brute force….
Le pirate n’a même pas pris la peine d’utiliser un proxy, ça risque de chauffer pour lui.

Origine de l’article :
http://www.theregister.co.uk/2009/01/07/twitter_hack_explained/