BlackEnergy malware analyse

Anton Cherepanov, un chercheur d’ESET vient de publier un article à propos du malware BlackEnergy qui aurait permis un black-out énergétique dans le district de Ivano-Frankivsk en Ukraine au soir de Noël. Ce qui est intéressant sont les fonctionnalités d’effaçage de disque et de backdoor SSH ainsi que les probables cibles.

Pour plus de détails, lisez le whitepaper de F-Secure.

Dell piraté ?

Les arnaques de faux support informatique c’est maintenant bien connu et souvent peu crédible (Bonjour, on est de l’entreprise Windows… lol).

Mais quand ces faux techniciens connaissent à l’avance le numéro de série de votre machine et les problèmes que vous avez eu précédemment avec votre système c’est difficile de deviner que c’est une arnaque.
C’est pourtant ce qui semble arriver depuis au moins le mois de mai 2015 à des clients de Dell.

L’entreprise n’a pas communiqué officiellement sur le problème mais d’après des infos glanées par des victimes le FBI serait sur l’affaire.
A l’heure actuelle on ne sait pas si un serveur de Dell a été piraté ou si un employé a volé et revendu des informations de clients…

Un agent du FISC US avait découvert l’identité de Dread Pirate Roberts avant le FBI

Via le NY Times :

Gary L. Alford est un agent de l’Internal Revenue Service qui semble être l’équivalent états-unien de notre FISC.

Il avait été assigné pour donner un coup de main à la DEA dans l’affaire Silk Road, sans doute pour aider à traquer l’argent généré par le site.
A son arrivé, le FBI comme la DEA n’avait rien trouvé de solide pouvant les amener sur la véritable identité de Dread Pirate Roberts.

En deux week-ends à fouiller sur Google sur son temps libre, Gary L. Alford a retrouvé la piste que l’on connait maintenant depuis un moment (messages postés sous le peusonyme Altoid parlant de Silk Road et liés à l’adresse gmail de Ross W. Ulbricht).
Avec ces infos il est retourné voir ses collègues travaillant sur l’enquête qui ont… ignoré ses recherches, vraisemblablement parce qu’il fait parti d’un service externe.

Déçu mais pas abattu il a continué ses recherches pendant plusieurs mois jusqu’à obtenir des preuves irréfutables qui ont pu amener à l’arrestation de Ulbricht.